En cette rentrée scolaire 2019, l’ANAF a interrogé à nouveau les régions, à trois mois du transfert de compétences de l’apprentissage aux branches professionnelles, concernant le futur des aides octroyées aux apprentis. Les résultats de cette enquête montrent une diminution des montants, voire une suspension des aides. L’ ANAF a rencontré ce lundi le Ministère du travail afin de trouver des solutions en faveur des apprentis. 

Des incertitudes partagées par la majorité des régions

Les régions qui maintiennent leurs aides jusqu’au 1er janvier 2020 évoquent une stratégie de transition et ont, pour la majorité, diminué le montant des aides octroyées malgré tout. Un sentiment général d’incertitude concernant l’évolution des politiques régionales, notamment sociales, en faveur des apprentis est ressorti dans les réponses apportées. 

Un constat entendu par le Ministère

Le sujet des aides à destination des apprentis est une préoccupation de l’association depuis de nombreux mois. Bien que les précédents échanges avec le Ministère n’aient pas fait évoluer la situation, l’imminence cette fois-ci de l’arrêt possible des aides a incité le cabinet à prendre en considération l’alerte de l’ANAF.  Un travail doit être engagé autour de ce sujet, en parallèle du travail sur l’aide au transport, dont la négociation entre l’Etat et les régions est en phase de trouver une issue.

Une réflexion sur les aides hébergement et restauration délivrée par les OPCO aux CFA doit également être menée par le Ministère afin de prendre en compte les CFA n’ayant pas de service de restauration collective et/ou de service d’hébergement. En effet, ces derniers ne pourront alors bénéficier de l’aide et celle-ci ne sera pas délivrée aux apprentis, contrairement à ce qui était fait dans certaines régions auparavant (exemple : titres restaurant en Auvergne-Rhône-Alpes).

CONTACT PRESSE

Adele PETIT  · adele.petit@anaf.fr · 06 42 64 62 09
Share This