Partir à l’étranger, tu en rêves, mais comme on l’entend bien souvent « les études d’abord » ! Et bien non, grâce à la mobilité internationale et européenne des apprentis, il est désormais possible pour les alternants de partir dans le cadre de leur apprentissage. Pourquoi partir à l’étranger ? Quels sont les avantages ? Quelles sont les démarches à effectuer ? L’ANAF t’explique tout.

La mobilité internationale des apprentis, c’est quoi ?

Si jusqu’ici, les études à l’étranger étaient courantes dans les formations en continue, et très rare en alternance, il est désormais possible de partir en tant qu’apprenti. La mobilité internationale est un élément central de la réforme de l’Apprentissage, et notamment de la Loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel. L’idée ? Encourager les apprentis à vivre une expérience professionnelle à l’étranger, au même titre que les étudiants en formation continue.

Pars à l’étranger et vis une expérience professionnelle enrichissante

Et oui, partir à l’étranger dans le cadre de sa formation offre beaucoup d’avantages :

  •       Tu as l’occasion de découvrir une autre culture, un patrimoine et une langue différente de la tienne ;
  •       Tu découvres le monde de l’entreprise d’un point de vue international, mais aussi national, en découvrant les méthodes et procédés propres à chaque pays ;
  •       Tu apprends de nouvelles techniques, découvres de nouveaux outils, au contact de professionnels provenant de différentes cultures.

En bref, la mobilité internationale des apprentis, c’est l’occasion de vivre une expérience enrichissante sur le plan personnel comme sur le plan professionnel. De plus, une expérience à l’étranger est une « ouverture sur le monde » et un atout sur le CV, toujours très apprécié des employeurs.

 

La mobilité internationale des apprentis, comment ça marche ?

Pour accéder au dispositif de mobilité internationale des apprentis, il te faudra :

  •       Prendre contact avec le référent mobilité du CFA ;
  •       Signer une convention de stage avec l’entreprise partenaire ;
  •       Détenir une carte européenne d’assurance maladie ou aviser avec ta caisse en cas de mobilité hors Union Européenne ;
  •       Etudier à l’aide du référent mobilité les aides à la mobilité disponible (CFA, région, etc.).

Le déroulement de la mobilité internationale varie au cas par cas selon la situation de l’alternant (niveau d’étude, domaine d’activité, organisation du CFA). Tu participeras activement à la préparation du voyage, épaulé par le référent du CFA. Dans la plupart des cas, la mobilité internationale prend la forme d’un stage professionnel plus ou moins long. Il doit être organisé de manière que tu puisses suivre sans difficulté les cours au CFA, en France. 

Tu as envie de partir à l’étranger ? Tu l’as compris, la mobilité internationale est l’opportunité que tu attendais ! Pour avoir une bonne visibilité sur l’organisation et le financement de ton stage à l’étranger, n’hésite pas à te rapprocher du référent mobilité internationale du CFA. Il pourra te guider, afin d’organiser un voyage professionnel riche en apprentissages ! 

Share This