As-tu déjà pensé à créer ta propre entreprise ? L’apprentissage te donne les clefs pour arriver plus fort sur le marché de l’emploi – mais il est également un excellent moyen de te lancer dans l’entrepreneuriat.

« Créer son entreprise », une phrase qui peut effrayer et qui, pourtant, mérite d’être démocratisée. Aujourd’hui, en France, des milliers d’entrepreneurs gèrent leur propre structure : pour eux, tout a commencé par un rêve.

L’entrepreneuriat, qu’est-ce donc exactement ?

L’entrepreneuriat est un terme qui définit la reprise ou création d’une entreprise. Outre cet aspect strict, c’est bien plus, puisque c’est toi ! C’est le fait de te mettre en mouvement et en action pour une structure qui te ressemble. Les entrepreneurs ont tous un désir commun : créer l’entreprise qui leur correspond et leur fait écho, que ce soit dans le domaine artistique, économique, social…

Entreprendre après l’apprentissage : pourquoi pas toi ?

L’entrepreneuriat reste un sujet parfois flou et peu évoqué lors des modules de cours. Tu peux penser que tu n’es pas assez qualifié.e ou que tu n’es pas capable de te lancer dans un projet de reprise ou création d’entreprise : pourtant, un.e apprenti.e dispose de grandes compétences théoriques et techniques. Ton cursus est l’un des plus qualitatifs : d’ailleurs, l’apprentissage te permet d’être au plus près de l’esprit entrepreneurial puisque tu es acteur immergé au sein d’une structure. N’hésite pas à te renseigner sur son histoire et ses créateurs ! Pourquoi ne pourrais-tu pas, avec la maturité que tu as gagné, te lancer toi aussi dans une passionnante aventure ?

On dit qu’« un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas » (c’est vrai que l’on aurait aimé s’attribuer cette citation, mais elle provient du sage chinois Lao Tseu). Si entreprendre demande de la rigueur et de la volonté, cela nécessite avant tout une chose : avoir confiance en toi. Si tu t’es senti investi dans ton apprentissage, que tu aimes aller jusqu’au bout de tes rêves et que tu es autonome, alors l’entrepreneuriat te fait signe et t’invite à le découvrir un peu plus.

Les conseils de l’ANAF : de l’art de se poser les bonnes questions

À l’ANAF, on adore te donner quelques pistes pour t’aider à t’y retrouver après ton apprentissage. Peut-être d’ailleurs n’as-tu pas encore commencé ou terminé ce chemin que tu t’interroges déjà sur ton avenir. Dans tous les cas, prend un instant et pose-toi une question essentielle : as-tu envie d’entreprendre ?

Peut-être n’es-tu pas près – certains se retrouvent dans l’esprit entrepreneurial précédemment évoqué, d’autres n’éprouvent pas l’envie d’y pénétrer. Il n’y a aucune règle concernant la vie professionnelle : il suffit de se retrouver dans ses missions, afin d’être épanoui et de s’investir dans quelque chose qui nous fait pétiller les yeux.

Si, quelque part au fond de toi, s’est allumée une lueur en lisant le mot « entreprendre », nous t’invitons à prendre un autre instant, cette fois un peu plus long, pour dessiner une carte mentale :

  • saisis un papier et un crayon (nous ne sommes pas exigeant sur la couleur) ;
  • au milieu de la feuille, c’est toi. Tu n’es pas obligé de te dessiner comme Picasso ou Van Gogh (en fait, tu peux tout à fait le faire si tu es assez créatif, nous on préfère ne pas essayer afin de ne pas se retrouver avec un portrait type « dessin réalisé par un élève de maternelle ») ;
  • fais fourmiller toutes les idées qui te viennent en traçant des flèches à partir de ce centre, et inscrivant des mots ou phrases clefs : quel type d’entreprise rêverais-tu de créer ? Serais-tu seul.e à la nourrir, ou bien préfères-tu avoir des associés ? As-tu besoin d’un financement ? Si tu fais ou as fait un apprentissage, quels sont les bagages dont tu disposes concrètement ?

Cette première étape est cruciale : c’est celle qui te permettra de visualiser tes motivations et de voir naître l’essence de ton projet.

Pour aller plus loin : les grandes étapes de la création d’entreprise

Si cette carte mentale t’aide et si tu penses que tu as l’étoffe d’un.e futur.e entrepreneur.e, alors n’hésite pas à creuser encore plus ton projet. Selon l’administration française, il existe des étapes à respecter lorsqu’on crée une entreprise :

  • Définis bien ton idée (type de service ou commerce proposé…) ;
  • Monte ton projet : effectue une étude de marché pour évaluer la concurrence ainsi qu’un business plan (évaluation de la clientèle potentielle, du chiffre d’affaires envisagé…) ;
  • Finance ton projet tout en restant adéquat au budget dont tu peux disposer ;
  • Choisis ta forme juridique (beaucoup de jeunes commencent en auto-entreprise puisque le régime simplifié permet des charges réduites, mais si tu souhaites monter une entreprise avec des salariés, d’autres régimes existent) ;
  • Immatricule-toi sur le guichet des entreprises (https://www.guichet-entreprises.fr/fr/)
  • Installe-toi et fais tes premiers pas !
Share This