Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

L’Association Nationale des Apprentis de France se demande si Armando Curri aurait pu obtenir aussi rapidement une régularisation de sa situation s’il n’avait pas été Meilleur Apprenti de France ! Son ultra médiatisation ainsi que le soutien de la société des meilleurs ouvriers de France lui a donné un levier important auprès de la préfecture.

Pour rappel, ce jeune homme a obtenu une dérogation de la part de la DIRECCTE en tant que mineur pour signer un contrat d’apprentissage comme le permet la loi.

Par contre, quand il a eu 18 ans, son titre de séjour s’est expiré et donc il s’est retrouvé en situation irrégulière. Pour rappel, un étranger de plus de 18 ans peut signer un contrat d’apprentissage s’il obtient une autorisation provisoire de travail de la part de la préfecture avec le contrat d’apprentissage déjà signé par l’entreprise.

L’ANAF s’inquiète de ce flou juridique sur le passage en majorité d’un apprenti étranger en contrat d’apprentissage. Combien de jeunes en France sont-ils dans ce cas ?

L’Association des Apprentis demande à l’Etat, aux Régions et aux CFA de se mobiliser pour identifier les apprentis en situation irrégulière afin qu’ils obtiennent le même dénouement qu’Armando Curri !

Share This