Qui sommes-nous ?

L’Association Nationale des Apprentis de France (ANAF) est la seule et première organisation d’apprenti·e·s de France. L’ANAF est administrée par des apprenti·e·s ou ancien·nne·s apprenti·e·s, et animée par une équipe jeune. 

L’ANAF en quelques chiffres
► 
Nos missions
Notre histoire
Nos valeurs
Notre équipe

L’ANAF est une association à but non lucratif et reconnue d’intérêt général

Créée en 2010 par cinq apprenti·e·s, elle a pour pour but de promouvoir l’apprentissage auprès des jeunes, des familles et des institutions, et de soutenir les apprenti·e·s tout au long de leur parcours.  

Rapport d’activité 2018

Découvrez toutes les actions concrètement menées par l’association en 2018 en téléchargeant le PDF de notre rapport d’activité.

Nous mettons tout en oeuvre pour que l’association représente les apprenti·e·s et leurs intérêts auprès des institutions. Proche des familles et des apprenti·e·s, nous les accompagnons tout au long de leur parcours. Au cœur des problématiques des jeunes apprenti·e·s, ancrée dans son époque, l’association construit avec son équipe un équilibre entre le monde économique et le monde éducatif.

Aurélien Cadiou

Président de l'ANAF

L’ANAF en quelques chiffres

jours de présence sur le terrain par an pour accompagner les JEUNES

apprenti·e·s aidé·e·s par an partout en France grâce à SOSApprenti.fr

adhérent·e·s de tous âges et de tous diplômes, partout en France

jeunes et apprenti·e·s accompagné·E·s par an partout en France

Adhérer à l'association

Nos missions

L’ANAF représente et accompagne les apprenti·e·s et les futur·e·s apprenti·e·s tout au long de leur parcours et dans toutes leurs démarches, quelque soit leur âge ou leur formation.

Représenter les apprenti·e·s

  • Porter leur voix au niveau régional, national et européen
  • Défendre leurs intérêts
  • Siéger au sein d’instances représentatives : Conseil économique social et environnemental, Conseil d’orientation des politiques de jeunesse

Accompagner les apprenti·e·s

  • Accompagnement personnalisé avant et pendant l’apprentissage avec la plateforme SOSApprenti.fr
  • Réduction des taux de rupture avec le module de formation “Droits, devoirs et posture professionnelle”
  • Aide à la recherche d’entreprise en alternance pendant le Tour de France des futur·e·s apprenti·e·s

Promouvoir l'apprentissage

  • Présence sur les salons de la France entière
  • Interventions dans les collèges et lycées
  • Plateforme Filme Ton Job pour découvrir le quotidien et les métiers des apprenti·e·s en vidéos

Notre histoire

L’ANAF voit le jour le 22 novembre 2010, à l’initiative de quatre apprentis : Morgan Marietti, Laurent Dubois, Romain Bongibault et Dimitri Bocancea. L’ambition de départ est de créer un réseau fort d’anciens apprentis, à l’image de ceux qui existent alors dans le monde de l’enseignement supérieur.
Face au manque d’informations du public sur le secteur de l’apprentissage en général et sur ses débouchés en particulier, l’ANAF opère un virage et devient une structure qui centralise toutes les informations dédiées à l’accompagnement du public sur ces thématiques. C’est à ce moment que l’association entre sur le terrain de la valorisation de l’apprentissage et de l’aide à la recherche d’entreprise.

 

En mai, l’ANAF réalise son premier salon, commence à toucher les jeunes et à faire parler d’elle. S’en suit la mise en place d’une stratégie de médiatisation, les premières retombées presse et le lancement d’un premier site web.

Parallèlement, l’association commence à envoyer des offres de contrats d’apprentissage à ses adhérents. Elle devient médiateur entre les jeunes et les entreprises, notamment via l’organisation d’événements thématiques types after works.

Le 1er janvier de cette année, Morgan Marietti arrête ses études pour se consacrer à l’association et devient le premier membre permanent de l’ANAF en tant que Président. C’est une année importante, durant laquelle l’association fait ses premières propositions pour l’apprentissage auprès des principaux candidats des présidentielles. Des demandes en faveur d’une meilleure qualité de formation, d’un meilleur accompagnement des jeunes en recherche d’entreprise et d’une meilleure représentativité des apprentis.

 

Cette initiative vaut à l’ANAF ses premières dépêches AFP, qui contribuent officiellement à sa médiatisation.

 

En mai, l’ANAF réalise son premier salon, commence à toucher les jeunes et à faire parler d’elle. S’en suit la mise en place d’une stratégie de médiatisation, les premières retombées presse et le lancement d’un premier site web.

Parallèlement, l’association commence à envoyer des offres de contrats d’apprentissage à ses adhérents. Elle devient médiateur entre les jeunes et les entreprises, notamment via l’organisation d’événements thématiques types after works.

L’ANAF devient un partenaire reconnu auprès des établissements de formations et des collectivités. La Région Île-de-France accorde à l’association une subvention pour financer un projet de lutte contre le décrochage scolaire.

Parallèlement, l’ANAF accompagne les CFA en sensibilisant leurs jeunes à leurs droits et devoirs d’apprentis et met en place un ensemble de dispositifs :

  • la Recherche Proactive d’Entreprise (RPE)
    pour aider les jeunes à décrocher des contrats en entreprise et faciliter leur insertion professionnelle
  • SOS Alternants”, une cellule d’aide juridique
    pour guider et accompagner les jeunes rencontrant des difficultés avec leur employeur
  • Filme ton job
    une plateforme web incitant les apprentis à communiquer via des vidéos sur leurs difficultés en entreprise et sur la façon dont ils les ont solutionnées

Au printemps 2013, Morgan Marietti est rejoint par un seconde membre permanent, Cyrille Mauchamp, au poste de Secrétaire Général.

Cette initiative vaut à l’ANAF ses premières dépêches AFP, qui contribuent officiellement à sa médiatisation.

En mai, l’ANAF réalise son premier salon, commence à toucher les jeunes et à faire parler d’elle. S’en suit la mise en place d’une stratégie de médiatisation, les premières retombées presse et le lancement d’un premier site web.

Parallèlement, l’association commence à envoyer des offres de contrats d’apprentissage à ses adhérents. Elle devient médiateur entre les jeunes et les entreprises, notamment via l’organisation d’événements thématiques types after works.

L’ANAF participe au lancement de la Proactive Academy, organisme de formation à destination des jeunes en CFA et des entreprises. Cette année là, Sakina Ben Khalifa est nommée Présidente, remplaçant Morgan Marietti qui devient Délégué Général en charge du développement et des relations publiques.

L’association affirme de plus en plus sa présence dans les médias et son engagement contre les ruptures de contrats.

En février, l’ANAF reçoit de la Région Ile-de-France sa première subvention de fonctionnement : une reconnaissance d’importance, accordée pour trois ans.

L’association soigne sa communication digitale et met le web au service des apprentis en leur consacrant un blog où sont abordées toutes les thématiques qui les concernent. Au niveau institutionnel, le travail de sensibilisation de l’ANAF continue sur les sujets de la qualité de l’apprentissage, de la lutte contre les ruptures de contrat, de la représentativité des apprentis…

En Septembre 2016 l’ANAF recrute sa première promotion de jeunes en mission de service civique afin d’aller à la rencontre de jeunes inscrits en collèges, lycées, missions locales, bureau information jeunesse et les sensibiliser à la question de l’apprentissage en France après le Brevet des collèges.
C’est une belle reconnaissance pour la structure qui développe ainsi de nombreux partenariats avec des établissements scolaires.
L’année 2017 est marquée par la participation de l’association aux concertations sur la réforme de l’apprentissage par le Ministère du Travail. L’ANAF intègre également le Conseil d’Orientation des politiques de la Jeunesse.
C’est une belle reconnaissance pour la structure qui développe ainsi de nombreux partenariats avec des établissements scolaires.
En 2018, l’ANAF accompagne plus de 3000 apprentis et futurs apprentis avec le lancement de la plateforme en ligne SOSApprenti.fr et son tchat en ligne. L’ANAF participe à plus d’une trentaine de salons et d’événements liés à l’apprentissage pour renforcer sa mission d’accompagnement des apprentis et des futurs apprentis.

L’ANAF siège désormais au CESER Auvergne-Rhône-Alpes pour représenter les apprentis.

Nos valeurs

Défendre la posture proactive des jeunes avec les autres

Croire en l’accompagnement vers et dans l’entreprise de l’apprenti

Œuvrer pour la représentativité et la défense juridique des apprentis

Privilégier une vision qualitative de l’apprentissage à une vision quantitative

Contribuer à la réconciliation du monde économique et du monde éducatif

Dire NON à l’utilisation de l’association à des fins politiques

Croire en l’utilisation du savoir pour être efficace en entreprise et développer une employabilité durable

Défendre la pédagogie de l’alternance comme un moyen d’acquérir les valeurs citoyennes

Le bureau

L’ANAF a construit une équipe ambitieuse aux personnalités complémentaires. Au quotidien, les membres du conseil d’administration défendent activement les droits des apprenti·e·s.  

Aurélien CADIOU

Président

Alexis DUBERNARD

Trésorier

Franck FALUSI

Secrétaire Général

Jonathan FLORIT

Administrateur

Les collaborateur·trice·s

Agata SOLTYSEK

Assistante Administrative

Morgane DABOVAL

Chargée de développement

Nicolas PETERS

Chargé de communication

Cléo BRUN

Chargée d'antenne Hauts-de-France

Aida LARDINOIS

Chargée d'antenne Île-de-France

Des questions ? Besoin d’aide ?

Share This