Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

L’autre jour, mon pote Solal, qui cherche un stage pour le lycée depuis des semaines sans la moindre piste me dit :

– Je préfère me prendre un stop avec une meuf que chercher une entreprise pour un stage, ça fait mal mais au moins on est fixé.

Le pauvre, il fait peine à voir mais j’ai un truc pour lui :

– La méthode proactive de l’anaf, c’est juste ce qu’il te faut, tu connais pas ?

Il me répond :

– C’est quoi ce truc là, le proactif ? Tout le monde en parle en ce moment mais ça m’a l’air d’être une grosse arnaque.

Et il part dans un gros délire avec des tas de vannes du genre « Encore une méthode miracle, une de plus » et puis « Pourquoi pas la méthode radioactive tant qu’on y est ? » ou encore « Le cv absolu, savoir se vendre et tout ça… »

J’avoue qu’il y a de quoi se décourager vu l’inefficacité des méthodes actuelles. Mais au bout d’un moment, il faut bien que je reprenne les choses en main

– C’est bon Solal, t’as bien vidé ton sac ? On peut discuter sérieux ?

Je décris à Solal comment on attire l’attention et on suscite l’intérêt d’une entreprise en quelques questions clé, et lui, le champion des sceptiques se met à y croire.

– C’est vrai que je n’ai jamais fait comme ça, je fais même totalement l’inverse… Je vais essayer et je te dirai !

Ça fait plaisir de voir qu’il reprend du poil de la bête.

Quelques jours plus tard, je revois mon Solal avec une banane comme ça …

-J’ai discuté avec mon voisin, je lui ai posé des questions précises sur son job et sur ses besoins imminents, comme tu m’as dit. Ça a marché, il était tellement surpris que je m’intéresse comme ça, qu’il a accepté que je vienne le voir dans son atelier.

Je suis content pour Solal car je sais que cette visite peut le mener tout droit à un stage. Trois jours plus tard, Solal, dans l’atelier de son voisin, pose encore des questions, montre qu’il a envie de rendre service. Son voisin adore cette attitude, il est ok pour le stage et lui dit ces mots stupéfiants :

-Un jeune qui s’intéresse comme toi, on peut pas le laisser passer, on a envie de voir jusqu’où va son envie et ce qu’il est capable de faire. C’est les jeunes motivés comme toi qui sont les plus efficaces en entreprise.

A méditer…

Willy Fitca

Share This