Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

L’entretien téléphonique, un exercice difficile lorsqu’on n’a pas l’habitude de prendre la parole au téléphone ou qu’on n’est pas bien rodé aux entretiens professionnels. On t’avait déjà briefé pour briller sur Skype, il est temps d’apprendre à séduire rien qu’avec ta voix !

Se mettre en condition

L’exercice n’est pas simple : passer en mode pro alors que tu es chez toi, posé, dans ta chambre… il faut donc réussir à te mettre en condition. Pour ce faire, installe-toi au calme, là où tu ne seras pas dérangé et où ton attention ne risque pas de dévier de ton coup de téléphone. Avant l’entretien téléphonique, comme avant un entretien d’embauche classique, prend bien le temps de relire l’offre d’emploi et la candidature que tu as proposées, afin d’être cohérent dans ton discours et d’insister sur les points essentiels.

Assurer l’aspect technique

Eh oui, on n’y pense pas forcément, mais passer un entretien à distance demande d’être au point sur le plan technique. L’idéal est de passer l’appel via une ligne fixe, pour avoir un réseau stable. Si tu n’as pas de fixe à ta disposition, tant pis, on passe au portable. Dans ce cas, vérifie bien ta batterie et pense à fermer toutes les applications pour éviter que le téléphone ne rame. D’ailleurs tu peux même le redémarrer. Vérifie aussi que tu captes bien dans le coin calme où tu souhaites t’installer !

Préparer son discours

Au téléphone, exit la communication gestuelle. Si tu cherches tes mots, ton interlocuteur ne te verra pas en train de mimer la phrase qui ne veut pas sortir. Prend le temps de répéter, de t’entraîner à présenter ton discours de manière concise. Il faut réfléchir aux réponses que tu pourrais donner aux questions basiques d’un entretien : quelles sont tes motivations ? Pourquoi ce poste ? Quels sont tes défauts ? Tes atouts ?

Il faut que tu sois clair et prêt à montrer ce que tu vaux. Dans cette idée, n’hésite pas à te préparer des pense-bêtes : la liste de tes points forts, le résumé de ton parcours, les questions que tu veux poser. Tu peux te permettre d’avoir plusieurs notes pour t’aider, de toute manière ton interlocuteur ne te verra pas. Pense aussi à garder un papier et un stylo pour noter ce que te dit le recruteur.

Maîtriser sa voix

Même si ton potentiel futur employeur ne te voit pas, il entend tout. Au téléphone, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est facile de capter l’état d’esprit dans lequel se trouve la personne à qui on parle. Ainsi, fais attention à maîtriser ta voix, d’où la nécessité de s’entraîner. Pour mettre ton interlocuteur en confiance, il faut que ta voix soit posée, intelligible, sans être trop tendue. Entraîne-toi afin d’éviter les balbutiements, les tremblements ou les hésitations. Dernière chose : s’exprimer clairement ne veut pas dire être froid ! Le sourire s’entend au téléphone, mets-y donc toute la bonne volonté que tu aurais mise en tête à tête !

Avec tous ces conseils, il ne te reste plus qu’à tout donner pour assurer lors de ton entretien et montrer à ton employeur que même derrière ton téléphone, en pyjama dans ta chambre, tu envoies du lourd.

Share This