Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

Procrastiner (à vos souhaits), c’est-à-dire remettre à plus tard ce qui devrait être fait maintenant est un problème qui concerne quotidiennement les apprentis et les étudiants. Heureusement, l’ANAF est là pour vous donner les conseils indispensables pour faire de vous le roi de la productivité.

62086994_640

Le psychothérapeute Bruno Koeltz, interrogé dans le Monde.fr affirme que 50% des étudiants et apprentis procrastinent. Et pour expliquer ce phénomène, il invoque l’« anxiété » vis-à-vis de l’ampleur de la tâche à accomplir, la « peur de ne pas être à la hauteur ». Cette angoisse nous pousserait à nous réfugier « vers des tâches plus simples ou qui nous procurent plus de plaisir » : la consommation à outrance de vidéos de chatons, de jeux vidéos, le surf chronophage sur Internet.. Et bien d’autres choses encore, les activités susceptibles de nous détourner de notre travail étant infinies.

Conseil n° 1 : Créer un environnement de travail à l’abri des distractions

Bruno Koeltz: « Je conseille de trouver un environnement libre de toute distraction pour pouvoir se concentrer. ». Le plus important étant d’éloigner tous les objets susceptibles de vous distraire, par exemple la console, les mangas, le smartphone ou encore l’ordinateur. Et si ce dernier est indispensable, fermez les logiciels ou onglets susceptibles de diminuer votre attention. Considérez Facebook comme votre ennemi et ne le tolérez avec vous sous aucun prétexte.

Conseil n° 2 : Avancer étape par étape

Ce conseil provient du blog de Brigitte Prot, spécialiste de la motivation et de l’orientation. Avant de commencer une tâche, vous pouvez par exemple écrire sur une feuille l’objectif que vous vous fixez pour votre séance de travail. Si cet objectif est trop ambitieux, divisez-le en sous-objectifs plus petits et, chaque fois que vous en accomplissez un, rayez-le sur votre feuille pour avoir la confirmation visuelle que vous progressez.

Conseil n° 3 : La technique Pomodoro

Cette technique consiste à alterner des périodes de travail intensif avec des moments de pause où les loisirs sont autorisés. Prenez donc 25 minutes pour écrire cette satanée lettre de motivation puis, au bout du temps imparti, prenez 5 minutes de pause pour faire ce qu’il vous plaît: jouez, prenez un chocolat chaud, allez sur Facebook… Ces quelques minutes de répit sont des récompenses qui doivent être à la hauteur du travail effectué.

Conseil Bonus : HabitRPG, le jeu qui vous motive à travailler

HabitRPG est une application (disponible sur navigateur et sur smartphone tournant sous iOS) qui permet de prendre des bonnes habitudes de travail. Il s’agit de créer ses propres tâches à effectuer (ponctuellement ou quotidiennement). Chaque tâche fait gagner ou perdre des points. Le but étant de survivre en gagnant assez de points pour améliorer son personnage. Par exemple : vous pouvez créer l’habitude « travailler 1h par jour » qui rapportera des points à chaque fois que vous la validerez. C’est gratifiant, amusant et la communauté, qui est assez active, prodigue de nombreux conseils (souvent en anglais) pour aider à arrêter de procrastiner.

Voilà, nous, étudiants et apprentis, n’avons désormais plus aucune excuse pour ne pas travailler de façon productive. Mais avant d’appliquer tous ces conseils, accordez-vous 5 minutes de pause pour consulter ce blog (en anglais) et cette vidéo qui ont tous les deux pour thème… la procrastination.

Share This