Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

Estudines, Studélites, Cap’Etudes, Studéa, Campuséa ou Campus Parc pour les résidences étudiantes privées, le CROUS pour les résidences publiques… leurs noms sonnent comme des endroits où il fait bon vivre pour les étudiants, mais laquelle choisir ? Ce qu’il te faut, c’est un « chez toi » douillet, pratique et dans ton budget pour suivre ta formation en alternance. Pour quels budgets ? Avec quelles commodités ? A quelles aides peux-tu prétendre pour t’installer ? L’ANAF te donne quelques pistes pour dénicher la résidence adaptée à tes besoins d’apprenti !

Définis ton budget avant de foncer

On pourrait croire que les résidences étudiantes, c’est pas cher… Mais saches qu’en ce qui concerne les résidences privées, pour un studio (T1), tu vas devoir débourser entre 400 et 600 euros par mois charges comprises, selon les services (buanderie pour laver ton linge, connexion internet, etc.). Trop cher pour ta tirelire ? Des aides sont là pour t’accompagner (voir ci-dessous) ! Charges comprises, ça veut aussi dire que l’eau et l’électricité sont comprises dans le loyer de ton appartement, qui doit être équipé d’un lit, d’un espace de travail, d’une kitchenette pour cuisiner, d’un réfrigérateur… C’est ce qu’on appelle une location meublée, et ça te donne le droit de quitter ton logement étudiant avec un mois de préavis seulement.

Des coups de pouces financiers pour t’aider à t’installer

Grâce à des aides comme la caution locative étudiante (CLE) ou la garantie Loca-pass, les APL ou Mobili jeunes, tu vas arriver à surmonter cette montagne de chèques qu’on te demande quand tu veux t’installer. Sur le site internet de la CAF ou en suivant les liens qui précèdent, tu trouveras une mine d’informations concernant ces coups de pouce qui vont t’aider à payer ta caution, voire financer une partie de ton loyer !

Sois attentif aux aspects pratiques de ton futur appart’

Métro, tramway, bus, pistes cyclables… tout ce que tu veux, mais ta résidence étudiante doit être bien desservie par les transports en commun. Côté pratique, les résidences privées comme publiques sont souvent bien équipées : garage à vélos, buanderie et même connexion Wi-Fi pour t’éviter de prendre un abonnement internet (un service qui te coûtera environ 20 euros en plus de ton loyer). Bref, si tu paies, tu dois tout avoir à disposition pour t’éviter d’acheter le matériel nécessaire !

Les sites Adele ou Mapiaule sont là pour te renseigner !

Pour demander un logement au CROUS : ça urge !

Sur le site du CROUS de la région où tu souhaites suivre ta formation en alternance, tu peux constituer ton dossier social étudiant (DSE). Suivant certains critères (revenus, éloignement du domicile parental, etc.), tu vas pouvoir bénéficier ou non d’une bourse et d’un logement. Le problème pour les apprentis et les alternants, c’est qu’être un étudiant salarié ne te classe pas prioritairement par rapport à d’autres étudiants sans ressources. Et les places sont chères…
Autre problème, le timing ! Les demandes de DSE déposées après le 30 avril 2015 ne sont pas traitées en priorité. Mais rien ne t’empêche de déposer un dossier au CROUS avant le 31 août, s’il reste des logements disponibles !

Plus d’informations sur www.cnous.fr

Côté pratique pour les résidences étudiantes privées, côté financier pour les résidences du CROUS… à toi de voir ce que tu dois privilégier, l’essentiel c’est que tu te sentes dans les meilleures dispositions pour suivre ta formation en alternance. Et si tu cherches plutôt un appartement, voici nos bons plans pour chercher plus efficacement !

Share This