Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

Tu t’étais dit que la voie professionnalisante serait idéale pour la suite de ton cursus ? Tu te voyais déjà réussir, apprendre un métier, et pouvoir l’exercer ? Mais finalement, le couperet est tombé, et tu as échoué ? Pas de panique, si tu as raté tes examens, l’ANAF t’explique aujourd’hui comment rebondir, sans tout envoyer balader.

Etape 1 : analyser la situation

Tu as raté tes exams, c’est un fait. Tu ne valides donc pas ton diplôme, c’est sûr, c’est embêtant, mais ce n’est pas non plus la fin du monde. La toute première chose à faire dans ton cas, est de prendre le temps de te poser pour analyser la situation, et savoir pourquoi tu as échoué. Est-ce que la formation que tu suivais te plaisait ? L’échec vient-il d’un manque de travail ? Ou bien étais-tu simplement mal orienté, dans une voie qui n’était pas la tienne, et à laquelle tu ne portais finalement pas un grand intérêt ? Pensais-tu vraiment pouvoir travailler toute ta vie dans la branche que tu avais choisie ?

Etape 2 : se remettre au travail

Tu as réfléchi, et la réponse est oui. Oui, tu avais choisi la bonne voie. Oui, la formation professionnalisante que tu suivais était la bonne. Oui, tu as toujours autant envie d’exercer le métier que tu avais commencé à apprendre.

Alors mon gars, tu n’as pas d’autre choix… Il va falloir te remettre au boulot, et redoubler d’efforts. Nous avons déjà l’immense joie de t’apprendre que tu as fait le plus dur : lorsqu’on est jeune, il est souvent très difficile de savoir ce que l’on veut faire de sa vie. Toi, tu sais, et c’est une chance immense. Reste à te réinscrire dans la même formation, à retrouver une autre entreprise (ou la même, si tu arrives à convaincre ton patron que tu peux y arriver), et à travailler encore plus, pour sortir diplômé l’année prochaine.

Etape 3 : s’accrocher à une réorientation

Tu as réfléchis et la réponse est non. Non, cette voie professionnelle ne te convenait pas. Non, tu ne voulais pas exercer ce métier. Et à présent que tu as échoué, te voilà hors du système scolaire, sans diplôme ni métier… Ne t’inquiète pas, rien n’est encore perdu, au contraire, tout reste envisageable. Un métier est sans doute fait pour toi, le tout est de le trouver !

Depuis l’an passé, chaque jeune dans ton cas, âgé de 16 à 25 ans, peut obtenir un « droit de retour à la formation » : il suffit pour cela de demander un rendez-vous auprès d’un conseiller régional d’orientation au 0800 12 25 00 ou de se rendre dans n’importe quel CIO en faisant part de sa volonté de bénéficier de ce droit. Après un entretien personnalisé, un conseiller te proposera ainsi une série de formations qui te correspondent, et parmi lesquelles tu devras faire ton choix. Si jamais un délai d’attente est nécessaire avant de démarrer ta formation, tu pourras intégrer un établissement scolaire de proximité qui te préparera au cursus dans lequel tu seras inscrit.

Alors, c’est parti : on arrête de ressasser les échecs, et on met le cap sur l’avenir !

Share This