Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

Ton premier bulletin de paie vient de tomber, et il n’y a pas à dire, ça fait plaisir ! Par contre, c’est vrai que par moment c’est un vrai casse-tête pour comprendre ce que certains termes veulent dire… Cumul imposable, SIRET, ARRCO… Pas de panique, on mène l’enquête pour toi dans cet article ! Si tu n’as pas encore reçu de bulletin de paie, tu peux t’appuyer sur celle-ci pour mieux comprendre comment elle s’organise.

Pour commencer, certains éléments sont toujours présents sur ton bulletin de paie lorsque tu es apprenti. Attention toutefois, ces bulletins de paie vont évoluer d’ici le 1er janvier 2018 : actuellement deux systèmes se côtoient. Voici, pour t’aider, une liste des différents éléments que tu retrouveras, et certains termes à connaître.

Les informations sur l’entreprise

Tu trouveras en premier lieu le nom et l’adresse de ton employeur, ainsi que ses numéros d’identification : le code APE ou NAF, qui est un numéro correspondant au type d’activité de ton entreprise, et le numéro SIRET, qui est le numéro attribué à ton entreprise lorsqu’elle s’inscrit au répertoire national des entreprises et des établissements.

Tu y trouveras également l’intitulé de ta convention collective de branche, ou alors, la référence au code du travail concernant la durée de tes congés payés, et des délais de préavis si tu décides de démissionner.

Tes informations personnelles

Dans un deuxième temps, tu trouveras évidemment toutes tes informations personnelles : ton nom, ton emploi, ta position dans la hiérarchie de l’entreprise, ta date d’arrivée, et donc ton ancienneté dans l’entreprise, ainsi que ton numéro de sécurité sociale.

Le calcul du salaire

Ton bulletin de paie t’indique également la période et le nombre d’heures que tu dois faire, tout en distinguant les heures au taux normal, et les heures supplémentaires. Tu y trouveras également la nature et le volume de ton forfait, qui peut être calculé par semaine ou par mois, auquel cas il sera calculé en heures, ou alors, par an, et à ce moment-là, le forfait sera en heures ou en jours. Ta rémunération brute est également indiquée.

Le calcul des charges et des cotisations

Ensuite, ton bulletin de paie te permet de connaître le calcul de tes charges et de tes cotisations. Ainsi, tu trouveras la nature et le montant des accessoires de salaires soumis aux cotisations salariales et patronales, ainsi que le taux de cotisations et de contributions sociales, leur montant et l’assiette (c’est-à-dire la partie de la rémunération sur laquelle sont prélevées les cotisations). Le montant et la nature d’autres versements et retenues (comme par exemple, les frais de transport domicile-travail), le montant total des exonérations et exemptions de cotisations et de contributions sociales, ainsi que le montant total versé par ton employeur se trouvent également sur ton bulletin de paie.

  • Comment ça fonctionne ?

Il faut savoir que, à partir de 2018, les cotisations et contribution sociales seront regroupées par risques : santé, accident du travail et maladies professionnelles, retraite, famille, assurance chômage. L’explication des charges et cotisations en sera simplifiée. En tant qu’apprenti, tu es exonéré de charges sociales patronales et salariales, même si elles apparaissent sur ton bulletin de salaire : c’est pourquoi ton salaire brut est égal à ton salaire net. N’oublie pas cependant que les dénominations peuvent changer selon les bulletins de paie, et les cotisations ne sont pas toujours les mêmes en fonction de l’entreprise puisqu’en fonction du nombre de salariés ou de l’activité de ta structure, elles évoluent. N’hésite pas à aller voir sur le site officiel du service public pour voir cela dans le détail.

D’autres cotisations sont à connaître : la cotisation ARRCO est une retraite complémentaire pour les salariés du secteur privé, la cotisation AGFF permet des départs à la retraite à taux plein, en compensant le décalage avec le régime ARRCO. Il existe également une cotisation AT-MP, qui est due par ton entreprise : il s’agit de la cotisation concernant les accidents du travail, ou des maladies professionnelles. Tu peux également trouver une rubrique sur ta mutuelle, si tu en as une.

Bilan

Pour finir, tu pourras trouver sur ton bulletin de paie ton « vrai » salaire, : le salaire net, qui est le montant que tu touches réellement à la fin du mois, avec la date à laquelle tu as été payé. Le cumul net imposable est le montant que tu auras touché à l’année, et sur lequel tu paieras tes impôts (si tu es imposable bien évidemment, pour cela consulte cet article). Tu trouveras également le nombre de jours de congés cumulés, ainsi que le montant de l’indemnité de congés payés (si une période de congé annuel est décidée dans la période de paie donnée).

Tu es désormais incollable sur le vocabulaire de ton bulletin de paie ! Petit conseil : n’hésite pas à t’acheter une pochette ou un classeur dans lequel tu classeras toutes tes bulletins de paie : ils sont à conserver précieusement durant toute ta vie et tu pourrais en avoir besoin lors du calcul de ta retraite. Mieux vaut être prévoyant !

Share This