Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

Au delà des mécaniques financières et du discours politique, l’Anaf estime que le développement de l’apprentissage est avant tout une question de posture des jeunes eux-mêmes.

Une posture d’intérêt sincère pour les besoins immédiats des entreprises et en même temps, pour la formation.

Une mesure urgente et stratégique : accompagner les jeunes dans cette posture, mais aussi, leurs accompagnateurs, trop souvent centrés exclusivement sur la transmission du savoir ou au mieux, sur une insuffisante TRE.

Un chantier concret s’offre au gouvernement qui pourrait s’appuyer sur la démarche originale de la région Île-de-France et la très efficace méthode de l’Anaf.
Encore faut-il qu’il ait connaissance de ces innovations et qu’il ait envie d’associer la jeunesse à la recherche de solutions pour l’emploi.

Rassurer les entreprises sur la posture des jeunes : https://www.youtube.com/watch?v=RuuCMC1S9FQ

Share This