Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

Comme tu es considéré, lorsque tu es apprenti, comme un salarié, tu bénéficies des mêmes droits, et donc, de la même couverture sociale que les autres employés de l’entreprise dans laquelle tu travailles. Quelle couverture sociale dois-tu choisir ? Quelles sont les démarches à effectuer ? On fait le point.

A quoi sert la couverture sociale ?

En tant qu’apprenti, tu relèves du régime général de la Sécurité Sociale, sauf si tu habites en Alsace-Moselle : dans ce cas-là, tu bénéficies du régime local. Ainsi, tu es couvert en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle, que tu sois sur ton lieu de travail, à ton CFA, ou en route entre ton domicile et ton lieu d’apprentissage. Tu bénéficies également du remboursement de tes soins en cas de maladie ou de maternité, voire même du versement d’indemnités journalières en cas d’arrêt de travail pour maladie, congé maternité ou paternité, et de prestations des assurances invalidité et décès si tu remplis les conditions d’ouverture de droits applicables aux salariés.

A lire également : à quels congés a droit un apprenti ?

Si tu es étudiant salarié en apprentissage et que tu as entre 20 et 28 ans, tu peux être dispensé d’affiliation au régime de étudiant (qui remplace la sécurité sociale générale, et est obligatoire pour tous les étudiants non-apprentis) à partir du moment où tu peux présenter ton contrat d’apprentissage à la sécurité sociale étudiante !

Mutuelle ou complémentaire santé ?

La mutuelle et la complémentaire santé ont toutes les deux la même fonction : te rembourser la totalité ou une partie de tes frais médicaux qui ne seront pas pris en compte par la sécurité sociale. Cependant, il ne faut veiller à ne pas confondre la mutuelle étudiante, qui est l’organisme chargé de t’inscrire à la sécurité sociale étudiante (obligatoire pour les étudiants non-apprentis), et la mutuelle complémentaire, qui elle est facultative et concerne tout le monde. Avoir une mutuelle ou une complémentaire peut s’avérer très utile pour faire face à des dépenses qui ne sont pas prises en charge par la “sécu” !

Sache également que depuis janvier 2016, ton entreprise a l’obligation de te proposer une complémentaire santé si tu as un contrat d’apprentissage qui dure au moins un an. Un bon plan, puisque l’entreprise a souvent des tarifs préférentiels et participe à au moins 50 % du coût !

Quelles sont les démarches à effectuer ?

  • Je n’ai jamais travaillé

Pour être couvert, tu as quelques démarches à faire car l’affiliation à l’Assurance Maladie n’est pas automatique. Et si tu ne veux pas avoir de retard dans le remboursement de tes frais de santé, autant t’y prendre le plus vite possible pour régulariser ton dossier. Si tu n’as jamais travaillé, remplis ce formulaire de demande de mutation et adresse-le à ta caisse d’Assurance Maladie avec ces documents : la copie de ton contrat d’apprentissage, ton bulletin de salaire, un relevé d’identité bancaire ou postal et une copie recto-verso d’une pièce d’identité (carte d’identité, passeport…).

  • J’ai déjà travaillé

A ce moment-là, tu n’as aucune démarche particulière à faire auprès de ta caisse d’Assurance Maladie, sauf si tu dois passer du régime local au régime général et vice-versa (par exemple dans le cas d’un déménagement, ou si le siège de ton entreprise est situé dans une région bénéficiant d’un régime différent). N’oublie pas de mettre à jour ta carte vitale dans tous les cas !

Bon à savoir sur ta protection sociale

Ta protection sociale est maintenue pendant un an à partir de la date de fin de ton contrat d’apprentissage ! Plutôt avantageux si tu as des soins à te faire rembourser ou que tu as besoin d’obtenir des indemnités journalières, même après ton apprentissage.

A toi de jouer pour faire les démarches nécessaires afin d’accéder à ta couverture sociale le plus vite possible ! Pour d’autres informations concernant les démarches à effectuer pour l’assurance chômage ou les impôts, consulte notre page dédiée.

Share This