Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

etudiants_aides_handicap_alternance_anaf

En 2010, une étude du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche révélait que 11 000 étudiants avaient déclaré être en situation de handicap. Pour que cette dernière ne soit pas vécue comme un frein à la réussite, l’État, les universités, ainsi que différentes structures proposent et prévoient un certain nombre d’aides dont les étudiants handicapés peuvent bénéficier. Tour d’horizon.

Au sein des universités

Un interlocuteur privilégié. Depuis la loi du 11 février 2005, chaque université met à la disposition des étudiants en situation de handicap un interlocuteur privilégié, qui centralise toutes les informations les concernant. Le responsable d’accueil de l’étudiant est à son écoute et l’accompagne au cours de ses études, afin de favoriser son intégration et sa réussite.

Un suivi sanitaire et des aménagements spécifiques. Le service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé a en charge le suivi médical des étudiants exposés à des risques particuliers. Il peut décider d’un aménagement des études et des examens pour les étudiants en situation de handicap.

Une pratique sportive. Les services universitaires des activités physiques et sportives proposent, pour la plupart, des activités sportives conçues spécifiquement pour les étudiants en situation de handicap, ou pour favoriser leur participation. Parce que les loisirs aussi, sont importants !

Une accessibilité. Toutes les universités françaises ont aujourd’hui l’obligation d’être accessibles aux personnes handicapées : aménagements de leurs locaux, aide humaine au déplacements et au suivi des cours doivent faciliter le parcours de l’étudiant.

Pour la vie quotidienne

Des logements adaptés. La majorité des CROUS accompagne désormais les étudiants en situation de handicap en mettant à leur disposition un certain nombre de logements accessibles, adaptés et domotisés.

Des déplacements pris en charge. Tout étudiant en situation de handicap qui présente un taux d’invalidité supérieur ou égal à 50 % peut demander à être exonéré de ses frais de transport entre son domicile et son lieu d’études. Se renseigner auprès du réseau de transport de sa région.

Des prestations diverses. La prestation de compensation de handicap répond aux besoins de l’étudiant concerné par le biais d’une aide humaine ou technique. Il peut s’agir d’un aménagement du logement, d’une aide à domicile, d’un aménagement du véhicule… Le plan est personnalisé en fonction des besoins de la personne en situation de handicap, et est à la charge des maisons départementales des personnes handicapées.

Les allocations existantes

La bourse sur critères sociaux. Comme chaque étudiant issu d’une famille modeste, les étudiants en situation de handicap peuvent bénéficier d’une bourse sur critères sociaux. Une petite différence cependant, puisque ces derniers obtiennent automatiquement trois droits annuels supplémentaires sur la totalité de leurs études.

L’aide personnalisée mensuelle. Pour les étudiants handicapés âgés de moins de 21 ans, cette allocation d’un montant moyen de 1 300 euros par mois est entièrement personnalisée en fonction des besoins spécifiques de chaque personne. Elle dépend également des maisons départementales des personnes handicapées.

L’allocation adultes handicapés. Les personnes en situation de handicap peuvent en faire la demande dès l’âge de 20 ans, sauf autonomie avérée avant cet âge. Elle vise à attribuer un minimum de ressources aux personnes en situation de handicap afin de leur assurer une certaine autonomie.

Les structures d’aide à l’insertion

ARPEJEH : C’est une association créée par des grandes entreprises pour informer et accompagner les jeunes en situation de handicap dans leur insertion professionnelle, notamment par le biais d’une accession à des stages.

ADAPT : Cet organisme aide à l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap au sein de la société, en les accompagnant notamment dans leur recherche d’une formation adaptée.

L’accessibilité est l’une des priorités des organismes de formation, qui mettent en place de plus en plus en plus d’éléments, pour que les jeunes souffrant d’un handicap puissent poursuivre leur scolarité et leur apprentissage de manière la moins contraignante possible. Tu es toi-même en situation de handicap ? Alors renseigne-toi au plus vite auprès de ces différents interlocuteurs, afin de mettre toutes les chances de ton côté pour réussir.

© Flickr – University of  Nottingham

 

Share This