Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

Tu es jeune, apprenti, pas très riche, mais tu as des projets plein la tête ? L’un d’entre eux te tient particulièrement à cœur, et tu rêves de pouvoir le financer ? Pourquoi ne pas faire appel au crowdfunding ? Ce mode de financement participatif via internet permet tous les jours à des jeunes comme toi de concrétiser leurs projets… Alors, pourquoi pas toi ?

Le crowdfunding, comment ça marche ?

Le crowdfunding, est un mode de financement participatif. Concrètement, l’idée est de récolter des fonds auprès du grand public pour qu’un projet puisse voir le jour. Pour plus de facilité, tout se passe en ligne, sur une plateforme prévue à cet effet, deux des plus connues étant KissKissBankBank et Ulule, deux sites français qui affichent respectivement 57 et 62 % de réussite !

Une fois inscrit sur la plateforme de financement, tu y déposes un dossier en expliquant ton projet, et en détaillant le montant dont tu as besoin pour le réaliser, ainsi qu’une date butoir pour récolter les fonds (Exemple : je veux éditer un livre avec mes recettes de cuisine, j’ai besoin de XXXX euros pour y parvenir, dont XXX euros pour le graphisme et les photos, XXX euros pour l’impression, XXX euros pour la reliure, etc… Et vous avez trois mois pour m’aider). Les internautes peuvent alors décider de t’aider à financer ce projet, en versant une partie du montant dont tu as besoin. En échange de leur don, tu t’engages à leur faire parvenir une contrepartie (dans le cas du livre de recettes, tu peux par exemple t’engager à leur en envoyer un exemplaire dès qu’il sera édité).

Une fois la date butoir dépassée, deux possibilités : soit tu as atteint la somme demandée, l’argent va t’être versé et tu vas pouvoir réaliser ton projet (bravo, champagne, cotillons, trompettes, et tralala !!!). Soit tu n’as pas atteint la somme, les donateurs récupèrent leur argent, et tu ne toucheras rien (mais la bonne nouvelle, c’est que rien ne t’empêches de recommencer ! Aller, on s’y remet, la deuxième sera la bonne !)

Comment réussir ?

Le crowdfunding, c’est un peu quitte ou double : soit ça fonctionne, et tu auras tout gagné, soit tu n’atteints pas la somme dont tu as besoin, et il faudra tout recommencer de zéro. Pour éviter l’échec, il y a certaines choses précieuses à savoir :

a/ Le projet doit être un projet sérieux.

L’idée, c’est d’avoir quelque chose d’intéressant à proposer. Si ton projet se résume à monter un élevage de grenouilles pour organiser des courses sur les rives de l’Ardèche durant l’été, il y a de fortes chances que cela n’intéresse pas grand monde, et que personne n’ait envie de mettre la main au porte-monnaie pour te venir en aide (à part peut-être ta grand-mère, toujours partante pour te faire plaisir).

b/ Le dossier doit être monté avec rigueur.

N’hésite pas à détailler au maximum ton idée, et à expliquer pourquoi il est important que tu puisses la concrétiser, ce que tu as à apporter de nouveau, en bref, en quoi est-ce que le projet est différent de tout ce qui se fait déjà ? Les internautes doivent percevoir ta fiabilité, et l’originalité de l’idée.

c/ Ajuster la période de récolte de fonds.

Trop court, et tu ne laisseras pas assez de temps pour récolter suffisamment. Trop long, et tu lasseras sans doute les gens (de même que toi, dans le pire des cas…). Il est indispensable d’ajuster la période au montant demandé. N’hésite pas à jeter un œil à d’autres projets accessibles sur la plateforme, pour voir ce qui fonctionne, et ce qui fonctionne moins.

d/ Se servir des réseaux sociaux !

Une fois le dossier validé par la plateforme, à toi de jouer : il te faudra diffuser au maximum ton projet à tout ton réseau, de manière à ce que tes amis le partagent à leur tour. Donne-lui de la visibilité ! Facebook et Twitter seront pour cela tes précieux alliés.

Aller, arrête de rêver, fonce t’inscrire, ça pourrait devenir réalité ! Éditer un livre, monter un spectacle, créer une entreprise… Tout est permis !

Share This