Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

La loi sur la formation professionnelle 2014-288 du 5 mars 2014 demande aux CFA d’accompagner les candidats à l’apprentissage dans leur recherche de contrat. De nombreux CFA réalisent déjà cet accompagnement, mais cette nouvelle loi impulse à la fois une généralisation et une professionnalisation de cette mission, donnant aux CFA l’occasion de se démarquer de tous leurs concurrents.

L’Anaf fait ses preuves précisément sur cette mission avec une méthode très innovante et surtout très efficace : 27 jeunes accompagnés, chacun ayant bénéficié en moyenne de 10 appels téléphoniques coachés, 4 rdv obtenus,  10 stages « formateurs » obtenus, 17 contrats signés… (jeunes accompagnés niveau 5 dans BTP entre octobre 2013 et décembre 2013)

Ces chiffres sont d’autant plus impressionnants que les publics concernés sont ceux qui n’ont pas trouvé de contrat dans les passerelles qui placent déjà en général environ 50% des jeunes en contrat.

Quel est le secret de cette méthode (Recherche Proactive d’Entreprise) ?

Tout se résume en une phrase : amener les jeunes à poser des questions à choix multiple centrées sur les besoins imminents des entreprise.

C’est tout ? Et bien oui, ça n’est pas plus compliqué mais cela suppose tout de même :

une posture radicalement différente vis a vis des entreprises de la part des jeunes, mais aussi des accompagnateurs

– une ingénierie qui permet de préparer les questions qui font mouche

– un outil qui permet de tracer le parcours des jeunes, de leur éviter d’appeler les mêmes entreprises, de capitaliser les besoins identifiés et les opportunités non poursuivies par certains jeunes

une maîtrise de l’animation des jeux de rôle dédiés à l’entraînement au questionnement vers les entreprises…

…et bien d’autres fondamentaux que l’Anaf a modélisés et qu’elle propose de mettre en œuvre aux CFA, au sein même de leurs établissements.

L’avantage est double :

– aider directement les CFA à remplir leurs sections

– accompagner en douceur leurs équipes dans la nouvelle mission définie par la loi, et qui fera de l’apprentissage une prestation « impossible à concurrencer ».

Morgan Marietti

Share This