En tant qu’apprenti, tu multiplies les trajets entre le CFA, la maison et ton entreprise d’accueil. Tu étouffes dans le bus le matin, tu déjeunes sous la pluie le midi et tu rentres à vélo tard le soir ! Mais sais-tu que le gouvernement te propose une aide forfaitaire de 500 € pour passer ton permis de conduire ? Une belle occasion de devenir autonome !

Permis de conduire : l’indispensable des apprentis ?

Te muscler les bras au volant de ta première voiture d’étudiant t’a bien traversé l’esprit, mais ton compte en banque apprécie moins l’idée. Depuis le 1er janvier 2019, l’aide au financement du permis de conduire bouscule ce projet classé en fin de liste des « choses à faire avant 20 ans ». Une bonne nouvelle, puisque avoir son permis de conduire pour son apprentissage offre de nombreux avantages : 

 

  • Les trajets cools et sans pression : Au réveil, c’est la course ! Tu travailles parfois en horaires décalés et attraper un bus à 5 h du matin relève du défi. Du coup, tu prends tes dispositions pour faire la route à pied ou à vélo. Avec le permis, tu peux gagner en autonomie et partir serein au CFA ou au boulot.  
  • Les vacances et les loisirs pour recharger les batteries : être apprenti demande beaucoup d’énergie. Entre les études et le travail, ta semaine passe à vive allure ! Si cette expérience est un véritable atout pour ta future carrière, l’effort mérite d’être récompensé. Quoi de mieux que d’avoir la liberté de partir à la découverte de ta région ou de sortir entre amis après une semaine difficile ? Attention, si tu fais office de chauffeur pour une soirée entre amis, rappelle-toi que celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas !
  • Un avenir professionnel tout tracé : bravo ! Tu es jeune apprenti et penses déjà à ton avenir professionnel ! En plus d’une expérience confirmée en fin d’études, la mention « permis B » sur ton CV représente un gage de ponctualité et de sérieux pour le recruteur. Avec le permis en poche, tu t’offres le luxe de la mobilité et tu peux élargir tes recherches géographiques sans craindre d’être en retard au travail. Aussi, dans certains métiers, (fleuriste, peintre ou maçon par exemple) la conduite de véhicule est indispensable pour livrer les clients ou se déplacer sur les chantiers.
 

L’aide au permis de conduire : en quoi ça consiste ?

Convaincu, aujourd’hui tu pousses les portes de l’auto-école ! Mais au fait, c’est quoi l’aide au permis de conduire au juste ? Suite à la réforme de l’apprentissage, l’État finance en partie le permis de conduire des apprentis dès leur majorité. Entrée en vigueur en janvier 2019, cette aide forfaitaire de 500 € est un sacré coup de pouce quand on sait que le permis coûte en moyenne entre 1 500 € et 1 800 €. 

Tu bénéficies déjà d’autres aides comme l’APL ? L’aide au permis est cumulable avec les prestations sociales et les droits perçus par les apprentis. Elle est en revanche attribuée qu’une seule fois. Il faudra donc mettre les bouchées doubles pour obtenir le code et le permis, sous peine de devoir financer toi-même ton second passage.

Aide au permis de conduire pour les apprentis : comment en bénéficier ?

Tu es majeur, en contrat d’apprentissage et engagé dans le passage de l’examen du permis de conduire ? Parfait ! Quels que soient les frais engagés, tu as toutes les chances de bénéficier d’une aide forfaitaire de 500 € par l’État. Pour y prétendre, tu dois formuler ta demande auprès du CFA. Lors de cette étape, le centre de formation te renseigne sur l’ensemble des démarches administratives. Mais comme on est sympa, voici point par point la marche à suivre :

1- Compléter et signer le formulaire de demande d’aide ;

2- Joindre la copie recto/verso de ta pièce d’identité : carte nationale d’identité, passeport ou titre de séjour en cours de validité ;

3- Accompagner ta demande d’une copie de la facture émise ou acquittée depuis moins d’un an, par l’auto-école. Si tu as déjà réglé l’auto-école, tu peux bénéficier de l’aide et te faire rembourser une partie des frais engagés, à hauteur de 500 €. Si tu dispose du contrat, mais que tu n’as pas encore effectué de paiement, tu peux utiliser l’aide pour régler l’acompte sans rien débourser au démarrage.

 

 
Une fois ton dossier rempli, tu peux le déposer au CFA. Si ta demande est recevable, ton centre de formation la validera et versera l’aide à l’auto-école, ou sur ton compte si tu as déjà réglé l’école de conduite. Besoin de soutien dans cette démarche ? Pour t’accompagner et te renseigner sur les différentes aides dont tu peux bénéficier, l’ANAF est à ta disposition pour des conseils personnalisés !

Tu as maintenant toutes les clés en main pour démarrer ton apprentissage au taquet ! Dorénavant, il ne te manque plus que celles de la voiture…

Share This