Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

L’anaf prend acte de la nomination de Michel Sapin au travail et lui demande de passer à une nouvelle étape de l’apprentissage.

Les apprentis saluent la nomination de monsieur Michel Sapin et lui souhaite beaucoup de réussites dans ses nouvelles attributions au ministère du Travail.

Nous regrettons tout de même la disparition du ministère de l’apprentissage, de l’absence de la notion « enseignement professionnel » et nous espérons, par conséquent, ne pas être oublié.

De plus, nous demandons au nouveau ministre de travailler avec l’Anaf à l’écriture d’une nouvelle page de l’apprentissage.

En effet, comme nous l’avons indiqué dans notre lettre ouverte, à laquelle le Président de la République a répondu, nous insistons sur la mise en place de chantier en termes d’accompagnement des apprentis en entreprise. Il faut développer la capacité des formateurs à aider les apprentis à bénéficier de missions plus formatrices en entreprise, créer une structure qui les conseillerait sur le plan juridique.

Enfin, les apprentis demandent à être entendus et peser dans les décisions futures qui seront prises par le nouveau ministre. L’Anaf sera dans tous les cas, très vigilante quant aux décisions qui seront prises par le gouvernement au sujet de l’apprentissage.

Share This