Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

L’Association Nationale des Apprentis de France avait salué l’action de la Région Ile-de-France quand elle avait financé 4000 tablettes pour les apprentis franciliens début 2014. Elle s’était aussi réjouie que les tablettes sélectionnées soient de marque française (Archos).

Lors de la conférence de presse de la rentrée, Emmanuel Maurel, Vice-Président chargé de la formation professionnelle, de l’apprentissage, de l’alternance et de l’emploi, a annoncé que la Région Ile-de-France envisageait une généralisation des tablettes numériques connectées pour les apprentis 82 000 apprentis franciliens. Selon l’Anaf, qui salue à nouveau cette initiative, les tablettes numériques connectées ne sont pas un luxe pour les apprentis mais un outil minimum pour réaliser une formation alternée de qualité, satisfaire simultanément les entreprises, les jeunes et leurs familles.

L’association constate déjà dans les CFA un changement dans les pratiques des formateurs et dans la posture des jeunes à la fois en formation et au travail. Elle demande à la Région Ile-de-France de l’associer aux évaluations plus fines qui vont être réalisées avant la fin de l’année et souhaite que ne soit oubliée aucun des effets bénéfiques de ces nouveaux outils.

Cette initiative de la Région Ile-de-France est la plus efficace jamais menée en matière de modernisation de l’apprentissage. A l’heure où le gouvernement se demande comment dynamiser le pays en mobilisant à la fois la jeunesse, les entreprises et l’industrie, elle constate que des projets concrets et d’envergure œuvrent déjà dans ce sens et qu’il est temps de s’inspirer d’eux. Comme lors du lancement de l’expérimentation avec les 4000 tablettes Archos, l’Anaf encourage les CFA et la Région à choisir des produits français.

Il sera alors possible de croire à une véritable relance partagée de l’apprentissage en France.

Share This