Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

La première étape pour être en colocation est de trouver un logement et des colocataires avec qui on pourra vivre au quotidien. Malgré le fait que ce ne soit qu’une solution de logement temporaire, vous allez devoir vivre au quotidien avec des personnes. Autant que cela se passe dans les meilleures conditions possibles.

Comment trouver un coloc ?

De nombreuses offres d’appartements en colocation, ou de personnes cherchant un logement en coloc sont disponibles sur internet. Attention à faire le bon choix afin que cette colocation ne devienne pas invivable ! Pour cela, plusieurs sites internet spécialisés existent :

http://www.appartager.com ;
http://www.lacartedescolocs.fr ;
http://www.colocation.fr ;
http://www.recherche-colocation.com

Lorsque vous rencontrez une personne dans votre recherche de colocataire, n’hésitez pas à la questionner sur son quotidien :
Est-ce que tu fumes ?
Est-ce que tu joues d’un instrument ?
Est-ce que tu as des animaux ?
Est-ce que tu es du genre fêtard, à toujours inviter du monde ? Etc.

En effet, ce sont des éléments importants de la vie en communauté qu’il ne faut pas négliger… Imaginez-vous tomber sur une personne inscrite au conservatoire de musique et qui s’exerce toute la journée à la clarinette ?

Une fois vos colocataires et le logement de vos rêves trouvés, ils faut convenir de certains détails légaux avec le propriétaire.

Les devoirs du propriétaire

Attention aux propriétaires peu regardant sur les lois ! Ils ont des obligations que vous devez leur rappeler s’ils ne les respectent pas :

– Le propriétaire est dans l’obligation de vous fournir un logement décent, c’est-à-dire, un logement qui ne porte ni atteinte à votre intégrité physique, ni à votre santé et celle de vos colocataires, un logement conforme à la loi ;
– Il se doit d’entretenir le logement, en y effectuant les réparations nécessaires pour que la première condition soit respectée. Imaginez-vous avec un radiateur qui fuit en plein hiver, avec 15°C de température dans le salon… tout simplement invivable !
– Le propriétaire peut accepter les aménagements et la décoration que vous faites au sein du logement à condition que vous ne changiez pas fondamentalement le logement. Oui, casser le mur de la chambre pour faire un séjour plus grand est interdit 😉 ;
– Le propriétaire doit remettre aux colocataires le désirant une quittance de loyer comprenant le montant du loyer et le montant des charges ;
– Enfin, il ne peut pas résilier un bail comme il veut. Il doit respecter les motifs valables de résiliation
ainsi qu’un préavis.

À noter qu’il existe deux types de contrats de bail pour la colocation :

– Logement vide ;
– Logement meublé.

Dans les deux cas, le type de contrat peut être différent, soit :
– plusieurs contrats : un par colocataire ;
– un seul contrat pour l’ensemble des colocataires.

Les aides au logement

Il existe plusieurs dispositifs d’aide légale au logement.
Vous pouvez bénéficier des APL pour vous aider à payer votre loyer : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F12006.xhtml.

Vous pouvez aussi bénéficier de l’aide mobili jeune, qui vous propose jusqu’à 100 euros par mois en plus des APL : http://www.anaf.fr/je-suis-apprenti/aide-au-logement/

Source image : Flickr/Ken Colwell

Share This