Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

Le gouvernement semble prêt à prendre en compte les propositions que font les apprentis pour lever les freins au développement de l’apprentissage depuis plusieurs mois maintenant.

En les invitant vendredi à l’Elysée, il donne l’occasion à la nation d’entendre la voix si particulière des apprentis.

Parce qu’ils sont à la fois des jeunes, des étudiants et des professionnels, ils sont très bien placés pour comprendre et « aimer » les entreprises tout en défendant les valeurs éducatives liées à leur statut d’étudiant.

Une façon de mettre concrètement en œuvre le souhait exprimé par Manuel Valls d’aider réellement les entreprises tout en obtenant d’elles un véritable engagement.

Pour illustrer cela, l’Anaf utilise depuis 3 ans une méthode qui amène les jeunes en recherche de contrat à adhérer aux besoins immédiats des entreprises tout en les exploitant pour mieux se former, reprendre goût à la formation et sécuriser leur parcours de formation.

Contact presse : 06.31.93.76.40 www.francealternance.fr

Share This