Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

x

x

Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle

Mesdames, Messieurs les candidats à la Présidence de la République,

S´il est un préjugé tenace qui pénalise si fort la jeunesse de France, c´est bien celui qui sévit contre la formation en alternance. Toutes les études le montrent pourtant qu’à tous les niveaux de diplômes, le taux d´insertion dans l´emploi des jeunes formés en alternance est supérieur à celui des jeunes qui ont suivi la voie traditionnelle. Autrement dit, que l´on prépare un Master, un CAP ou un bac professionnel,  il vaut mieux le faire en apprentissage, pour rentrer plus facilement sur le marché du travail, et avec un meilleur salaire. À ce jour, seuls 600 000 jeunes ont la chance de bénéficier de ce type de formation, alors qu´ils sont près du double en Allemagne, où le taux de chômage des jeunes est deux fois inférieur au nôtre. Alors pourquoi ? Pourquoi priver les jeunes de France d´un type de formation qui marche si bien et que d´autres pays ont massivement développé avec succès ?

Mesdames et messieurs les candidats à l´élection présidentielle, nous voulons par cette lettre vous rappeler l’importance et les bénéfices qu’apportent les apprentis à ce pays et l´apprentissage à ses jeunes et vous interroger sur la politique que vous mettrez en œuvre si vous êtes élus.

1/ Une vision de l’apprentissage trop caricaturale

On véhicule trop souvent une vision fausse de l’apprentissage en le liant automatiquement à l’échec scolaire. Mais sait-on que celui qui prépare un CAP en apprentissage, où il a prétendument été orienté par défaut, a onze points de chances de plus de trouver un emploi dans l´année que celui qui est resté au lycée (respectivement 82% contre 71%)? Qu´on le veuille ou non, l´apprentissage est une autre manière d´apprendre et une autre manière de réussir et offre à des centaines de milliers de jeunes chaque année une autre voie d´épanouissement et de succès, qui se confirme ensuite sur le marché de l´emploi.

Méconnu de beaucoup, l’apprentissage est présent dans l’ensemble des cycles secondaires et universitaires et niveaux de formation. Il forme des jeunes dans une grande partie des métiers (le marketing, la GRH, le commercial, l’artisanat…) et des secteurs économiques (pharmaceutique, automobile, aviation, téléphonie…)

La famille des apprentis regroupe des jeunes d’horizons les plus divers. Ils sont membres de grandes écoles de commerces, de l’université, des centres de formation en alternance ou de lycées professionnels.

Il vous appartient, à vous, hommes et femmes politiques, élus du peuple, de valoriser cette richesse et cette diversité et de combattre la caricature facile et simpliste.

2/ L’apprentissage une voie d’excellence et de transmission des connaissances

L’apprentissage est une voie d’excellence.

Nous devons l’apprentissage aux compagnons du devoir qui forment des jeunes depuis la nuit des temps, faisant perdurer des métiers aussi utiles que prestigieux. Des générations de jeunes se sont succédées pour bâtir et entretenir nos monuments, nos infrastructures et nos maisons. Et dont le savoir faire est depuis longue date reconnu par tous. Aujourd’hui, L’apprentissage s’est enrichi de milliers de jeunes cadres motivés et compétents, intégrant nos PME aussi bien que nos grands groupes mondiaux après avoir obtenu leurs diplômes de licences ou de masters en apprentissage. Les formations en alternance dans le supérieur visent à concurrencer, aujourd’hui, les grandes écoles.

Le savoir-faire de nos entreprises est une richesse que vient faire perdurer l’apprentissage, dont une des valeurs fondatrices est la transmission entre générations. Nous, apprentis, croyons aux vertus de l’apprentissage dans cette transmission de connaissance.

Vous, les élus de terrain, devez appuyer les filières génératrices de jeunes qualifiés, aux compétences reconnues afin de maintenir une grande partie de nos entreprises et secteurs économiques en France.

Nous entendons toujours parler sur le sujet, deux des trois parties prenantes qui constituent le contrat d’apprentissage : les écoles et les entreprises. Or, nous, les apprentis, ne le sommes pas et notre situation doit être améliorée.

Nous sommes les premiers éléments visibles de cette excellence, volonté de « réussir » à bien faire notre métier, mais nos vies d’étudiants sont parfois difficiles.

– Sur le plan juridique, nous souhaitons le développement d’une structure pouvant répondre aux jeunes en difficulté juridiques (ex : non paiement des salaires avec leurs entreprises. Rôle que les écoles, à la fois juges et parties, n’arrivent pas à assurer.

– Nous voulons que les écoles développent la formation des accompagnateurs pour qu’ils soient capables de négocier avec les entreprises quand les missions sont insuffisamment formatrices pour les jeunes. Une situation qui est responsable de la majorité des ruptures de contrat !

– Nous voulons que les apprentis aient une vraie représentativité dans les conseils d’administration des écoles et des universités. À ce jour, ils sont trop souvent mis à l’écart du débat démocratique.

– Nous ne comprenons pas que certains brevets de maîtrises (diplômes professionnels) n’aient pas d’équivalence, empêchant les jeunes en apprentissage qui viennent des filières professionnelles d’évoluer dans l’enseignement supérieur « traditionnel ».  Autant de sujets qui restent à aborder pour valoriser et améliorer la vie des apprentis.

Mesdames et Messieurs les candidats, nous venons déposer cette responsabilité entre vos mains en vous posant ces deux questions :

–          Comment comptez-vous donner la chance de l´apprentissage à davantage de jeunes en France ?

–          Et comment allez-vous améliorer l’accompagnement des apprentis pendant leurs formations ?

A vous, Mesdames, Messieurs, de montrer aux jeunes et aux apprentis par vos réponses à ces questions posées que vous vous souciez d’eux et comptez pleinement les intégrer dans vos projets de société.

Morgan Marietti

Président de l’association Nationale des Apprentis de France

Share This