Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

Mois d’août, c’est le coup de feu : tu cherches ta prochaine coloc, ou ton nouvel appart’, avec toujours le même petit budget, ta même envie de tranquillité, et en même temps ton besoin d’être entouré ? Et le logement intergénérationnel, y as-tu pensé ? Non ? Suis-nous, on t’explique tout !

Le logement intergénérationnel, c’est quoi ?

C’est un concept de logement en vogue, qui a pour but de rendre service à tout le monde. Son principe : faire cohabiter des jeunes et des personnes âgées au sein d’un même immeuble, ou même, d’un même appartement. Tout le monde y gagne : le jeune en recherche d’appart trouve un toit pour une somme défiant toute concurrence, et la personne âgée trouve quant à elle un peu de compagnie !

Pourquoi est-ce le bon plan ?

Et bien parce que tout d’abord, dans la foire aux locations, celle-ci s’avère être une solution souvent bien moins onéreuse qu’une coloc classique, ou qu’un appartement rien qu’à soi. Et puis aussi parce qu’on sait que les papis et les mamies sont souvent les personnes les plus adorables du monde (avoue, que toi aussi, tu te souviens avec délice de tous ces goûters madeleines et chocolat que tu partageais avec tes grands-parents quand tu étais petit !). Et puis, enfin… Le logement intergénérationnel, c’est aussi le moyen de se rendre utile sans même s’en apercevoir. Un bol de thé partagé avec une personne âgée plongée dans la solitude, ou un bisou sur sa joue, et voilà le sourire qui réapparaît sur son visage ! Plutôt chouette non ?

Comment ça marche ?

Les logements peuvent être gérés par un bailleur social (comme le Crous, dans certaines villes), ou encore par les communes, ou par les habitants eux-mêmes. Le mode d’habitation dépendra alors généralement de cette gestion. Il peut s’agir d’un immeuble entier dans lequel jeunes et retraités se partagent les appartements, ainsi que des espaces de vie en commun : salon de télévision, parfois même cuisine… De manière à ce que les populations puissent passer du temps ensemble, échanger et partager. Face à la crise, et grâce à la simplification d’internet, de nombreux seniors proposent qui plus est eux-mêmes d’héberger un jeune dans leur appartement. Ils lui sous-louent alors une chambre, pour un loyer faible, en échange d’une participation active à la vie du foyer.

Où se renseigner ?

Auprès du Crous de ton lieu de résidence, ainsi que de ta mairie, et, enfin, auprès des associations s’occupant d’organiser toutes ces nouvelles colocations (se renseigner auprès de ta mairie, ou du réseau Cosi, qui répertorie les associations agrées, et ce sur toute la France). Tu peux également chercher du côté des annonces de colocations, puisque certaines personnes âgées n’hésitent plus à se décrire comme les colocataires idéaux !

Alors, partant ? Faire de la coloc avec une personne qui pourrait être ton grand-père, c’est sûr, ce n’est pas courant. Mais entre les moments d’échange, les instants de tranquillité, et le loyer pas cher, peut-être bien que tu pourrais vouloir redevenir enfant !

Share This