Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

Tu es ouvert d’esprit, curieux et tu veux faire une formation qui te permettra de travailler dans le pays voisin ? L’apprentissage transfrontalier est fait pour toi, c’est sûr ! Mais qu’est-ce que c’est exactement, et surtout, comment ça se passe ?

A la différence d’une alternance qui se déroule en totalité à l’étranger, l’apprentissage transfrontalier te permet d’être inscrit dans un centre de formation de ton pays d’origine, donc de suivre tes cours théoriques en France, et de faire ta formation pratique dans une entreprise située dans un pays voisin à la région dans laquelle tu es. Et ce qui est cool, c’est qu’il y a plein de bonnes raisons pour partir faire ton alternance à l’étranger !

Qu’est-ce que ça m’apporte ?

  • Un vrai plus sur le CV

D’abord, pour un recruteur, l’apprentissage transfrontalier représente un vrai avantage sur ton CV. En plus de prouver que tu es très débrouillard, faire ce type de formation te permet d’apprendre une langue supplémentaire, et de maîtriser parfaitement tout le vocabulaire de ta profession dans les deux langues (au minimum). Partir à l’étranger te permettra aussi d’évoluer dans un système de travail différent du système français et de découvrir de nouvelles façons de fonctionner, de faire ton travail… Et en plus, une fois ta formation terminée, tu multiplies tes chances de trouver un emploi puisque tu pourras travailler en Europe, pas seulement en France.

  • Découvrir une nouvelle culture

Par ailleurs, si tu as envie de voir du pays, cela représentera également un vrai plus pour toi : découvrir une nouvelle façon de vivre, une nouvelle culture, de nouvelles personnes… En bref, tu en sortiras grandi et enrichi, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. Il ne te reste plus qu’à trouver le pays dans lequel tu souhaites faire ton alternance !

Ça bouge du côté franco-allemand…

  • C’est pour qui ?

Bonne nouvelle : que tu sois au niveau CAP, Brevet Professionnel ou Bac Pro, ou bien plutôt en BTS, DUT, licence et même master, à partir du moment où tu es inscrit dans un établissement alsacien, tu peux faire un apprentissage transfrontalier. Pour cela, il faut que tu trouves une entreprise située dans la région allemande du Rhin Supérieur (c’est-à-dire au Bade-Wurtemberg et en Rhénanie-Palatinat).

  • Comment ça se passe ?

Lorsque tu fais un apprentissage transfrontalier, le droit du travail est celui de l’endroit où est implantée ton entreprise, pas celui de ton pays d’origine. En Allemagne, il n’existe pas de SMIC par exemple, il faudra donc que tu conviennes de ta rémunération directement avec l’entreprise. Plus concrètement, le contrat (ici en .pdf) que tu signeras sera composé d’une partie concernant le contenu pédagogique de la formation et son organisation, et d’une partie sur les modalités financières.

  • Comment je le finance ?

Bonne nouvelle, tu as droit à des aides au transport, à l’hébergement, à la restauration et au premier équipement de la part de la Région Alsace, n’hésite donc pas à faire les démarches pour les recevoir.

  • Vers qui me tourner ?

Pour faire tes démarches pour trouver un apprentissage transfrontalier, la Région Alsace peut t’aider, ainsi que le site de l’apprentissage en Alsace, qui te propose également des offres d’apprentissage en Allemagne. Bon à savoir : les allemands recrutent généralement très tôt leurs apprentis, il faut donc t’y prendre le plus rapidement possible dans l’année pour l’année scolaire suivante.

… Et ailleurs !

Si tu ne souhaites pas partir faire ton alternance en Allemagne, il existe bien évidemment d’autres solutions ! Malheureusement, dans le sud, que ce soit en Italie ou en Espagne, l’apprentissage transfrontalier n’est pas encore développé. Cependant, cela ne t’empêche pas de partir dans d’autres pays, comme la Suisse par exemple. Comme l’Allemagne, ce pays est très avancé concernant l’apprentissage !

  • Ça va me coûter trop cher…

Si tu pars en Suisse pour faire ton alternance, fais attention : vu que l’entreprise qui t’embauchera ne cotise pas au fond de formation en France, les coûts de formation seront à ta charge… Un bon point cependant : vu que tu seras payé par une entreprise suisse, tu toucheras un pourcentage des salaires suisses et non pas du SMIC français ! Cela peut donc tout à fait être équivalent. En plus, la région Bourgogne-Franche-Comté propose une aide, Dynastage, pour favoriser la mobilité des apprentis ! Si tu es en recherche de bons plans pour optimiser ton budget, tu peux aussi consulter notre rubrique dédiée.

  • Comment ça se passe ?

Si tu fais ton alternance dans un groupe qui possède une succursale en Suisse, tu peux, sans faire de contrat supplémentaire si la durée du stage est inférieure à 3 mois, y aller grâce à une procédure de détachement. Sinon, tu peux également faire un stage d’une durée de 2 semaines à 6 mois dans l’entreprise de ton choix. Pour cela, il faut que ce soit validé par ton établissement, et faire une convention.

  • Qui contacter ?

Pour la Suisse, tu peux aussi te tourner vers la Région Bourgogne-Franche-Comté, ou sa préfecture. Et pour l’alternance transfrontalière en général, le Groupement Transfrontalier Européen peut répondre à tes questions, n’hésite pas à te tourner vers eux.

Que ce soit pour t’enrichir au niveau professionnel ou personnel, l’apprentissage transfrontalier est, comme tu as pu le comprendre, une excellente option lorsque tu fais une formation en alternance. Alors, prêt à faire tes valises ?

Share This