Cet article est ancien. Les informations présentées peuvent ne plus être à jour !

Peillon snobe les apprentis !

 L’association nationale des apprentis de France déplore que les différentes organisations étudiantes aient été reçues par Vincent Peillon le mardi 22 octobre sans que les organisations représentatives des apprentis n’aient été invitées.

Attitude d’autant plus méprisante que la réunion concernait la réforme de l’école, concertation à laquelle l’Anaf a participé jusque là et lors de laquelle elle a salué plusieurs avancées (rapprochement lycée professionnel et CFA notamment).

Ce n’est pas moins de 600 000 jeunes en alternance qui sont lésés par ce deni démocratie de la part du ministre et de son ministère, n’étant pas invité à participer aux échanges avec les autres organisations étudiantes.

L’Anaf demande qu’on arrête de considérer l’apprentissage comme un simple outil de lutte contre le chômage,  de jeunes que l’on considère comme une main d’œuvre docile, ou comme des sources de revenus supplémentaires pour des écoles, des CFA et des Universités.

Le ministre de l’éducation nationale ne peut pas développer l’apprentissage sans donner aux apprentis les moyens de s’exprimer d’une façon légale dans les CFA, dans les académies et auprès des ministères.

Dans le cadre des assises de l’enseignement supérieur, l’Anaf proposera des pistes pour améliorer la représentativité des apprentis. Pour leur part, Monsieur Repentin et Madame Fioraso ont déclaré à l’Anaf vouloir faire de cette représentativité une priorité.

Share This