Nous avons appris, ce jeudi 11 avril, la plainte d’un jeune apprenti de 17 ans pour harcèlement contre 8 de ses collègues de travail dans les Bouches-du-Rhône, près de Marseille.

Si les faits sont avérés, nous ne pouvons que condamner ces actes. Ce type de situation est intolérable et les entreprises responsables doivent être sanctionnées si nous voulons rassurer les jeunes souhaitant s’orienter vers l’apprentissage.

La nécessité de former les maîtres d’apprentissage…

Cet événement montre l’importance de former les maîtres d’apprentissage, afin d’apporter aux apprentis une formation de qualité et un environnement de travail sain et sûr. C’est une des propositions phares de l’ANAF, rappelé lors de la concertation pour la réforme de l’apprentissage “AvenirPro”.

L’association travaille actuellement sur un projet de labellisation des entreprises s’engageant à bien accueillir et accompagner leurs apprentis.

…et d’accompagner les apprentis

De son côté, l’association forme les nouveaux apprentis depuis 2013 avec un module nommé “Droits, devoirs et posture” qui apprend, notamment, aux jeunes à alerter un tiers dès qu’une  situation semble problématique.

Afin de soutenir les apprentis durant toute la durée de leur formation, l’ANAF a mis en place la plateforme SOS Apprenti, avec un tchat en ligne qui permet de répondre à toutes les demandes reçues et d’accompagner individuellement les jeunes. L’association se place comme un acteur en dehors du triptyque habituel apprenti-entreprise-CFA, cela permet aux apprentis d’échanger plus facilement et ouvertement avec nous.

Témoignage reçu via notre plateforme SOS Apprenti

“Je viens vers vous, depuis voilà deux semaines mon patron est exécrable, virulent dans ses paroles et limite violent, ce jour il m’a carrément bousculé en se tapant les mains pour me montrer qu’il aurait envie de me frapper. Il veut me pousser à bout chose qu’il m’a dit, qu’il allait me faire la misère.”

 

CONTACT PRESSE

Adele PETIT  · adele.petit@anaf.fr · 06 42 64 62 09

Share This