À propos de l’enquête

Dans le cadre de sa mission de représentation des apprentis, l’Association Nationale des Apprentis de France (ANAF) a été reçue à Matignon le 22 décembre 2020.

En prévision de cette rencontre, une enquête a été lancée auprès des jeunes ayant contacté l’association via SOS Apprenti, le tchat en ligne et plateforme d’aide de l’ANAF. Une action essentielle afin de porter au mieux la voix des apprentis et de défendre leurs intérêts auprès du gouvernement.

Participations

DÉCEMBRE 2020

Thématiques

Situation des apprentis | Rupture de contrat | Situation financière | Mobilité | Logement | Aides aux apprentis | Mobilité internationale

Synthèse de l’enquête auprès des apprentis

L’ANAF souhaitait comprendre la situation générale des apprentis : logement, mobilité, situation économique, mobilité internationale. Ces variables font écho aux principaux impacts directs de la réforme Avenir Pro sur la vie des apprentis.

Si le salaire perçu par les apprentis leur offre une plus grande autonomie, et un moyen réel de subsistance, les dépenses du quotidien, souvent assumées en autonomie, ne sont pas toujours couvertes par les salaires.

Les aides qui existaient autrefois : logement, restauration, mobilité, ne sont plus versées directement aux apprentis, ou n’existent plus. Les aides au logement et à la restauration étant directement versées aux CFA, l’apprenti y a accès uniquement si l’établissement dispose d’un service de restauration et d’un internat, ou de partenariats avec des services externes. Pourtant, plus de 60% des apprentis n’ont pas accès à ce type de services concernant le logement, et 40% concernant la restauration.

Au sujet de la mobilité : il existe dans certaines régions des aides aux transports au commun (abonnements, réductions tarifaires) à destination de la jeunesse. Néanmoins le mode de transport privilégié par les apprentis, et souvent obligatoire pour des raisons d’accessibilité, est la voiture.

L’information pro-active de la part des CFA concernant certains éléments liés à la vie des apprentis est également un sujet qui préoccupe l’ANAF. Les résultats obtenus confirment qu’un manque d’information existe :
plus de 55% des apprentis interrogés n’ont reçu aucune information concernant l’aide au permis de conduire, et plus de 76% n’ont pas été informés des modalités liées à la Mobilité Internationale ! En outre, plus de 63% n’ont pas été accompagnés par leur CFA dans leur recherche d’entreprise (ce qui constitue pourtant, un obligatoire légale).

Plus de 57% des apprentis se trouvent dans une situation économique qu’ils considèrent moyennement satisfaisante, difficile ou très difficile. Parmis eux, 13 % se trouvent dans une situation très difficile. Outre l’impact de l’évolution de l’octroi des aides quotidiennes aux apprentis, un élément inquiète particulièrement l’ANAF : la suppression du Fond Social aux Apprentis (FSA).

 Les éléments à retenir :

  • Un grand manque d’information pro-active de la part des CFA vis-à-vis des aides aux apprentis ;
  • Un grand manque d’information concernant la mobilité internationale, malgré un fort intérêt de la part des apprentis (plus de 40%) ;
  • Des aides quotidiennes inadaptées à la vie des apprentis ou à ce que proposent les CFA ;
  • Une situation globalement insatisfaisante et une impossibilité d’autonomie pour de nombreux apprentis.

Retrouvez toutes les données chiffrées de l’enquête dans la synthèse graphique qui suit, à télécharger en PDF.

Rencontre à Matignon : récapitulatif des échanges et propositions pour l’apprentissage

L’Association Nationale des Apprentis de France (ANAF) a rencontré la Conseillère travail et emploi du Cabinet du Premier Ministre, Florence SAUTEJEAU, ainsi que son Conseiller technique, Bruno CLEMENT-ZIZA.

L’avenir de l’apprentissage et les enjeux autour du plan 1 jeune 1 solution ont rythmé les échanges. L’association a ainsi partagé ses inquiétudes concernant la situation des apprentis et les difficultés qu’ils rencontrent quotidiennement. Par ailleurs des propositions visant à répondre aux enjeux constatés ont été remises au Cabinet du Premier Ministre et un prochain échange a été convenu, à l’horizon 2021.

Plan 1 jeune 1 solution : des solutions urgentes à apporter

En réponse à la crise sanitaire, le soutien apporté par le Gouvernement dans le cadre du plan 1 jeune 1 solution, aura permis de maintenir la forte dynamique de l’apprentissage à la rentrée 2020. Le début de l’année 2021 ainsi que la prochaine période d’orientation seront cependant marqués par d’importants défis concernant l’orientation ou la réorientation des jeunes.

La fin de la période exceptionnelle des six mois accordée aux jeunes pour la recherche d’employeur approche. L’ANAF a en priorité abordé la question de la sécurisation des parcours de 38 000 stagiaires de la formation professionnelle inscrits en CFA et encore en recherche de contrat d’alternance. L’ANAF a proposé, comme au début de la crise, de permettre à tous ces jeunes de terminer l’année scolaire sans employeur, de manière exceptionnelle. Cela permettant ainsi d’éviter des ruptures de parcours dans les semaines à venir. Par ailleurs, afin d’anticiper la rentrée 2021, il conviendrait, de réfléchir à une nouvelle vague de soutien aux employeurs d’apprentis dirigée vers les secteurs les plus touchés par la crise.

Loi “Avenir professionnel” et réforme de l’apprentissage : de nombreux sujets restant à traiter

Si la gestion de la crise reste une indéniable priorité, de nombreux sujets lui précédant ont été laissés en suspens. L’ANAF a tenu à rappeler l’urgence de traiter nombre de ces éléments. Parmi ceux-ci, il y a notamment les aides financières, l’accompagnement des apprentis, la mobilité internationale, les problèmes de mobilité, le développement de l’apprentissage dans le secteur public ou encore la régulation des pratiques des CFA. Des changements nouveaux, liés à la réforme, qui pénalisent la plupart des apprentis. Les résultats de l’enquête menée par l’association montrent que les questions financières doivent être prises en compte rapidement.

L’ensemble des propositions de l’ANAF ont ainsi été remises au Cabinet du Premier Ministre et un prochain échange a été convenu, à l’horizon 2021.

Résultats du tirage au sort

Comme promis, l’ANAF a effectué un tirage au sort parmi les participants :
le gagnant est RAÏPIN-PARVÉDY JULIEN !
Lot remporté : Casque JBL Tune 500BT

Share This