loader image
C’est le moment où jamais de nous faire remonter tes idées en faveur de l’apprentissage ! Car, comme tu le sais peut-être déjà, l’Association Nationale des Apprentis de France s’engage à défendre tes droits et tes intérêts d’apprenti·e !

 

Alerter les candidats sur la qualité de l’apprentissage 

En France, 2021 s’annonce comme une année record pour l’apprentissage, avec des recrutements en forte hausse : en l’espace de quatre mois (de janvier à avril), plus de 50 000 contrats d’apprentissage ont été signés. Un record ! Mais le développement de l’apprentissage ne doit pas se faire en dépit de la qualité de vie des apprentis. L’apprentissage représente ainsi un sujet important dont les candidats à la présidentielle devront se saisir.

 

Défendre tes intérêts pour améliorer ton quotidien d’apprenti 

L’aide exceptionnelle à l’embauche d’alternants a été prolongée jusqu’en juin 2022. Pour autant, certaines problématiques perdurent. On pense notamment aux aides financières. Dans notre enquête de décembre 2020, vous étiez près d’un tiers à déclarer vous trouver dans une situation financière difficile, voire très difficile 😬. La présidentielle, c’est donc un moment crucial pour exiger des candidats qu’ils reconsidèrent les aides dédiées aux apprentis.

 

Plus on est nombreux, plus on est entendus

Si tu le souhaites, tu peux adhérer gratuitement à l’association. Grâce à ton adhésion, nous pourrons ainsi porter tes idées auprès des décideurs avec plus de poids ! Car comme tu t’en doutes, plus l’association a d’adhérents, plus ses propositions sont susceptibles d’être vraiment entendues.

Qu’il s’agisse des aides financières, de l’orientation vers l’apprentissage ou de l’accompagnement tout au long de la formation… fais-nous remonter tes besoins ou tes propositions ! 😁👇

Il y a 11 ans, cinq apprentis se réunissaient face au constat d’un manque de représentation des apprentis. Et c’est ainsi qu’est née l’ANAF ! Défendre tes droits et tes intérêts constitue ainsi la mission phare de l’association. Concrètement, l’ANAF s’adresse régulièrement au gouvernement pour lui faire remonter ses propositions en faveur de l’apprentissage, qui émanent entre autres de ses sondages et enquêtes. À titre d’exemple, voici les propositions transmises au gouvernement en mai 2021, ainsi que les résultats de l’enquête menée en décembre 2020.