Marion vit à Avignon depuis 3 ans et travaille en tant qu’Adjointe à la Responsable Emploi et Carrière dans l’entreprise où elle a fait son alternance. À présent en recherche d’emploi, elle nous témoigne de son expérience de l’alternance et nous partage ses conseils pour trouver une entreprise d’accueil !

À quel moment tu t’es intéressé à l’alternance et pourquoi ?

J’ai fait un BTS Assistante de manager en initial, suite à cela, j’ai trouvé un premier travail qui n’était pas forcément dans le domaine que je recherchais, puisque j’étais gestionnaire d’assurance. J’y suis resté pendant 3 ans, car c’était quand même intéressant et j’ai pu évoluer. Ensuite je suis partie en Angleterre pour améliorer mon anglais, en tant que jeune fille au pair. Avant de revenir en France je me suis dit que je n’avais toujours pas plus d’expérience en tant qu’assistante. Donc j’ai souhaité reprendre mes études, et je voulais absolument poursuivre en alternance pour acquérir une expérience en même temps.


A-t-il été facile pour toi de trouver une entreprise ?

Ce n’était pas si facile, ça a pris un peu de temps, mais j’ai eu la chance que mon école soit en contact avec des entreprises. C’est grâce à cela que j’ai trouvé mon entreprise.


Comment t’y es-tu pris pour candidater ? Si c’était à refaire, comment ferais-tu pour optimiser tes recherches ?

Je faisais surtout des candidatures spontanées, et bien entendu je répondais à des offres d’emploi. L’école nous a aussi expliquer comment postuler et obtenir des contacts. À l’époque, je n’avais pas LinkedIn, mais on nous avait parlé de réseau dans le sens : ta famille, tes amis etc. Mais je pense qu’à présent LinkedIn est un réseau à développer pour sa recherche et il y a beaucoup de gens qui essayent des choses différentes pour se démarquer. Aujourd’hui je cherche un nouveau travail, donc j’essaie de me démarquer aussi et je cherche une entreprise qui me correspond. Je pense qu’il ne faut pas se fermer de portes et être ouvert aux différentes possibilités.


Tu as récemment publié un visuel intitulé “mon entreprise idéal” : peux-tu nous expliquer le concept et pourquoi cette approche ?

J’ai vu que beaucoup de gens mettaient leur CV en disant “j’ai telles et telles compétences” etc. J’ai voulu faire différemment. Ça fait quelques temps que je réfléchis à changer d’entreprise et maintenant que j’ai de l’expérience, je sais ce que j’attends d’une entreprise, notamment sur la manière de fonctionner, comme travailler en mode projet plutôt que de manière  hiérarchique. J’ai aussi travaillé sur moi et en me connaissant mieux, je sais quelles sont les valeurs auxquelles je veux que l’entreprise prenne part. Comme par exemple, être sensible à l’environnement.  L’idée c’était d’inverser les rôles, de dire ce que j’attends d’une entreprise et de voir si une entreprise correspond à mes attentes. Ce que je recherche en faisant comme cela, c’est que ce soit un échange.   

Souvent quand on candidate on veut absolument une entreprise, mais il ne faut pas dire “oui” à la première entreprise qui se présente. Il faut que cela corresponde aux deux parties.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à un jeune en recherche d’une alternance ? Est-ce que finalement il n’est pas question de se projeter comme salarié plutôt que de se présenter comme étudiant en recherche d’une alternance ?

Cibler quelque chose de précis, savoir ce que tu veux… Effectivement se projeter comme salarié et être force de proposition dans la démarche est une bonne chose. Souvent une entreprise attend quelque chose d’assez précis, avec une liste de missions, mais on peut aussi proposer d’autres actions qui pourraient être mises en place par rapport à quelque chose qu’on a expérimenté ailleurs, en stage etc.


Peux-tu nous parler un peu de ton expérience au sein de ton entreprise ? Qu’est-ce que ça t’a apporté le plus ?

Ce que l’alternance m’a apporté le plus, c’est vraiment d’être dans l’entreprise au quotidien. Ce qui était bien c’est que j’ai eu une tutrice qui m’a accueilli et formé. Un bon tuteur, ça aide beaucoup pour acquérir des compétences. Après il faut être assez autonome sur une partie des tâches, mais c’est bien d‘avoir une personne pour t’aider. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à poser des questions plutôt que de prendre le risque de commettre des erreurs.


Pourrais-tu nous évoquer les avantages et inconvénients de l’apprentissage ?

Je voulais vraiment être dans une entreprise pour acquérir de l’expérience en plus de la théorie, par rapport à mon BTS je n’avais pas vraiment pu appliquer ce que j’avais appris. C’est aussi plus facile de trouver un emploi suite à une alternance, se vendre en disant qu’on l’a déjà fait ailleurs, mais de manière concrète. C’est aussi plus simple pour continuer à vivre et gagner en indépendance. C’est une très bonne expérience.

L’inconvénient c’est de devoir rendre des “devoirs” type mémoire ou autre. Les entreprises peuvent être plus ou moins flexibles pour nous laisser du temps pour nos dossiers et les écoles aussi, parfois, prévoient du temps pour, mais c’est un gros travail personnel de recherches.


Est-ce que selon toi l’apprentissage nécessité des pré-requis ?

Je ne pense pas qu’il faille des pré-requis pour réaliser une alternance, mais il faut quand même savoir s’adapter et être ouvert.


Aujourd’hui, te sentirais-tu capable d’accueillir un·e apprenti·e ?

Oui, j’aimerais bien parce que j’aime transmettre, je suis assez pédagogue et dans mon poste j’ai eu déjà à accompagner des salariés dans certaines démarches.

Pour réaliser cela il faut savoir expliquer les choses, être patient parce que c’est normal qu’un alternant ne comprenne pas tout tout de suite. Il faut leur laisser le temps de découvrir le monde du travail et de s’adapter.


Quels avantages tu vois à recruter un·e alternant·e ?

Il y a évidemment des avantages financiers, mais c’est aussi former quelqu’un aux techniques et spécificités de l’entreprise. 

De plus les alternants vont pouvoir appliquer de suite ce qu’ils apprennent en cours. Selon le domaine il y a des mises à jour nécessaires, notamment dans les ressources humaines où les lois changent régulièrement.

Certaines entreprises ont une politique de recrutement concernant les alternants et en recrute chaque année. C’est une bonne initiative, mais il faut parfois savoir garder les talents que l’on a formé pendant un certain temps. En tant qu’alternant on est aussi content d’avoir un CDI dans l’entreprise, après son alternance.


La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur l’activité de ton entreprise ?

Mon secteur d’activité n’a pas été touché car nous livrons les magasins alimentaires, donc au contraire nous avons recruté pendant la crise sanitaire. Suivant le secteur, les entreprises ont été plus ou moins touchées, mais toutes les entreprises ne se sont pas arrêter à cause de la crise.
Les futurs alternants qui cherchent une entreprise peuvent s’appuyer sur le fait que ça peut être un avantage financier de recruter un alternant plutôt qu’un CDI. Il faut qu’ils ciblent en priorité les secteurs qui ont continué à fonctionner pendant la crise, tel que la grande distribution, le médical et autres.

Share This